The Last Days

Forum associé à la game de Werewolf de Jean-François Charland
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les texte des Ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ravenous-Heart
Adren
Adren
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 41
Date d'inscription : 18/02/2007

Feuille de personnage
Breed: Homid Homid
Auspice: Theurge Theurge
Tribes: Fianna Fianna

MessageSujet: Les texte des Ombres   Mar 19 Fév 2008 - 23:19

Telle un grimoire des ancien sorcier du moyen age, le Seigneur Devil's Pact a des traiter de savoir secret sur :

5 pages on spirit,
5 pages on totem,
10 pages on fetish,
5 pages on klaive and klaive dueling,
5 pages on who"s who dans les shadow lord,
5 pages on wyrm coruption,
10 pages on spirit realm,
5 pages on obscure profecy,
the story on bat decoruption par Miguel "voice of Gaia""




les textes exacte seront mit a la suite ....


Ajout de Devil's Pact
- texte sur les Talents
- Rite des Mort Uktena
- Information sur les 12 Gaffling (son challlenge de Fostern)
- les Bans de Devil's Pact et ses dette envers les esprit
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gnragnarok.com
Gaia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Mer 20 Fév 2008 - 12:30

Spirit and Totem


Description des principaux esprits du brood de Thunder (comme dans le livre des Shadow Lords et l'Axis Mundi),

Une incantation rituelle particulière pour invoquer l'esprit de Jisshija (attention, son nom doit rester secret!!), communément appelé l'oeil des nuages.
Cet esprit peut voir tout ce qui s'étend sous le ciel de nuit, moyennant qu'il y ait des nuages. Quand on l'appel, il est généralement paresseux si les nuages sont beaux, blancs et peu présent. Il est agressif, en fonction du nombre élevé des nuages de pluie et dévastateur sous l'orage. Nombreuses sont les tentatives de forcer l'esprit à travailler qui ont fonctionné, mais encore plus nombreuses sont celles qui ont coûté la vie à leur ritualiste.

Pour l'appeler, il faut tracer dans les airs la glyphe de Shadow Lord sur la glyphe de nuage, en libérant notre essence spirituelle (i.e. gnosis via méditation investie ou sang). On doit poser sur le sol des yeux de Raven ou de Crow (au moins 5).

Lorsqu'il arrive, on peut lui poser une question sur un individu ou un groupe d'individu (attention, ceux-ci peuvent savoir qu'ils sont observés), pour ce faire, il faudra lui sacrifier 1 secret par question. Les secrets ne peuvent porter sur le ritualiste. Plus les secrets sont hot, plus l'esprit donnera d'informations en retour.
Toutefois, dès qu'il sera vu, par qui que ce soit d'autre que le ritualiste (même au travers des nuages), il retournera d'où il vient dans son Aetherial Realm.

L'esprit de Genwa la louve protectrice
Cet esprit aime les enfants de Thunder et leur assure une protection en urgence.
Si un Shadow Lord la summon alors qu'il est dans une mauvaise situation, elle viendra à son secours très rapidement dans la Penumbra ou le Near Umbra (i.e. summoning prend la moitié du temps requis)
Elle aime surtout qu'on lui sacrifie des "pierres de lune" (de l'argent) ou tout ce qui rappel Thunder contre ses services
Elle n'aime pas vraiment les Silver Fangs et les Get of Fenris, mais aime bien les Children of Gaia, les Black Furies et les femelles en général.

Hourno le Méchant
Cet esprit est une représentation de Luna (strangeling goblinoid) qui fou la merde partout où il passe. Contrairement au gremlins qui sont crétins et turbulents, lui est calme mais terriblement rusé et méchant...
Hourno aime par dessus tout rendre le monde fou, la souffrance d'autrui et les vengence réussie.
Par contre, il n'aime pas les offenses, les rudesses ou le manque de diplomatie (étant un esprit très polie).

Qefa le Chevillon
Esprit de la peur qui aime surtout effrayer les enfants, la nuit en se cachant sous leur lit, dans leur garde-robe, etc.
Les enfants qui ne crient pas en le voyant se font crever les yeux ou perdent la vue.
Qefa se nourris des cris de peur et des cauchemars des enfants (surtout lorsqu'ils rêvent de lui).
Celà le rend plus fort...
mais rien n'est mieux pour lui que les parents qui gardent, et parfois même transmettent leurs craintes de jeunesse, à leur progéniture...
Qefa n'aime pas la lumière.

Ugguyuzu
Cet esprit hante les cimetierres à la recherche de secrets oubliés.
Il ne s'intéresse à rien d'autre que de faire parler les morts pour connaître ce qu'ils ont amené dans leurs tombes.
Ugguyuzu est un esprit allié des Shadow Lords, des Silent Striders et des Fangs du Ivory Priesthood.
Il aime qu'on l'amène sur les lieux de carnage ou qu'on en crée de nouveaux.
Il n'aime pas ceux qui dévorent les corps qui ne sont pas frâchement tué (i.e. charognards)
Revenir en haut Aller en bas
Gaia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Jeu 21 Fév 2008 - 14:18

Begurawq
Il s'agit d'un esprit qui est passez maître dans les luttes de pouvoir.
Menteur, fourbe et rusé, il symbolise l'expression "la fin justifie les moyens" et viendra en aide à n'importe quel garou qui partage ses valeurs... et moyennant que ces garous ne lésinent pas sur les bassesses pig

Lergazhim le Prince des Cachettes
Cet esprit est passé maître dans l'art de dissimuler tout ce qui a "intérêt à disparaître".
Sous une apparence d'habile gitan à longs doigts, il n'hésite pas à dérober les armes et l'argent (i.e. $$) de ceux en présence de qui il se trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Gaia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Jeu 21 Fév 2008 - 15:28

10 sur les Fetish


Sur ces parchemins, on retrouve de l'info sur le légendaire Hammer of Plague et les Blood Chalice (l'info est dispo dans les livres). Les fetish du Margrave (ex.: Grand Klaive, Bracers, etc.) ne sont présents dans aucuns documents consultés.

Livre des Martyr d'Anthelios
Livre à reliure de cuir vieillis, créé par Devil's-Horn.
L5, G8
Power: Ce livre contient le nom de tous les garous qui sont morts depuis qu'Anthelios est apparu en 1999.
Lorsque leurs noms sont lu à voix haute, en rappelant qu'ils sont les bien-aimés de Gaia et qu'ils se réincarneront un jour les suivants d'Anthelios sont déconcentrés et perdent tous leurs pouvoirs déjà activés pour 1 round (Jet de Gnosis du fetish vs celui des suivants).
Ce fetish ne fonctionne que dans le monde physique étant donné qu'Anthelios est moins puissant. Il ne fonctionne pas dans l'Aetherial...

Unscrupulous le bâton de la souffrance


Dernière édition par Gaia le Mar 4 Mar 2008 - 15:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gaia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Mar 4 Mar 2008 - 14:17

les Klaives et le Klaive Dueling


Les Assassin's Klaives (info dispo dans les livres)

Foudre d'Argent
Klaive remis à Black-Night par le Margrave Konietzko.
L4, G7
Power: STR +3 argent. Une fois activé, son porteur se couvre d'électricité. Tous ceux qui frappent le frappe reçoivent de dégâts d'électricité soakable à diff. 7
et doivent lancer un jet de STA diff. 9 (vs le nombre total de dégâts reçus) ou être projeté sur le sol (comme un falling touch) en perdant toutes leurs actions de rage.

Black Fire
Grand Klaive de la famille Laskowicz, créé par Obedience-over-All.
L5, G7
Power: STR +4 argent. Une fois activé, son porteur pourra invoquer des boules de feu noir provenant de n'importe quelles zones d'ombre.
Un nombre max de 4 boules de feu pourra être appelé sans jet, par round, autre que l'activation du fetish.
Ces boules seront dirigées sur un ou plusieurs ennemis à partir d'un jet de gnosis (diff. 5). Chacune d'elle fera 7 de dg +1 par succès au touché.
Aucune défense autre que Luna's Armor ou semblable ne protègera (ex.: ni armure, Troll Skin, Steel Fur, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Gaia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Dim 31 Aoû 2008 - 18:09

Techniques de Klaive Dueling
Ces techniques, bien que décrites et illustrées dans des parchemins, restent incompréhensible tant qu'un mentor de "débloque" pas les manoeuvres en les expliquant.

Ces techniques s'appellent:

La tornade au sommet, du ciel à la terre et le point de sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Gaia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Dim 31 Aoû 2008 - 18:12

Who's who Shadow Lords

Dans ces archives tu as l'arbre généalogique des seules Shadow Lords connus ayant du Pure Breed à ce jour.

Attention, certains descendants non-lords pourraient ne pas avoir été inclus.
Revenir en haut Aller en bas
Gaia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Dim 31 Aoû 2008 - 18:34

Wyrm Corruption

Dans ces textes, tu as des poèmes concernant l'arrivée des premiers fomori dans les Balkans, une encyclopédie portant sur les vampires (i.e. Anatomia Vampirica, des poèmes à propos des vampires influents dans les Carpates, des plans des "habitats" des vampires défaits, le lignage de certains vampires plus important et différentes histoires de l'arrivée des premiers vampires dans le Nouveau-Monde)et un recueil de poésie des anciens frères d'armes d'Hakaken (avant qu'il ne disparaisse dans les couloirs sombres de la Spirale).

Tu as aussi des informations à propos d'Urmoth le Grand Dragon du Wyrm et fils de la pourriture. Les textes le présente comme le père des dragons du Wyrm (Totem du Wyrm, comme le Dragon Vert). Il aurait été bindé dans des cendres, il y a près de 800 ans, et jeté dans la mer aux quatre vents. Son esprit errant dans les Abysses serait sur le point de rejaillir, selon une ancienne prophétie.

Les textes parlent aussi d'un Totem du Wyrm, dont le nom diffère d'une fois à l'autre, et qui serait l'incarnation du désir de posséder toujours plus.
La perpétuelle insatisfaction. La création de besoin...
Un guide dans la Spirale de la possession infinie.
Une folie sans fin qui touche de plus en plus d'humains de nos jours...
Revenir en haut Aller en bas
Gaia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Dim 31 Aoû 2008 - 18:39

Tu as aussi 2 textes qui relatent des discussions entre un chercheur-theurge SL (H,TH,SL,M,3) qui s'est entretenu avec un BSD (M,PH,BSD,M,3) qui semblait moins fou que les autres...

Ces textes donnent le point de vu de ce BSD sur les Garous et sur Gaia.

Tu as aussi accès à différentes glyphes du Wyrm... la plupart ont été répertoriées à partir d'écrit ou de rituel dans des livres ou des cavernes de BSD.
En tout, tu as 21 glyphes.
Revenir en haut Aller en bas
Gaia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Dim 31 Aoû 2008 - 18:57

Spirit Realm

Tu as un recueil, composé par un Sees-Through-Blindness, qui traite de certains Realms de la Near Umbra.

Grosso Modo: Arcadia Gateway, Aetherial, Pangea, Erebus et le Wolfhome

Pour chacun d'eux, tu as un poème décrivant la création du Realm, l'historique et leurs évolutions jusqu'en 2001.

Tu as aussi un chapître complet sur le monde des morts et, plus spécifiquement, sur celui des Shadow Lords. Cet ouvrage a été rédigé par Sees-Through-the-Maelstrom (H,TH,SS,M,5, fils de Owl, spécialiste de la mort) et traduit de l'arabe par Mashoul Sunset (H,GA,SL,M,5, Sept Leader d'Afghanistan).
Revenir en haut Aller en bas
Gaia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Dim 31 Aoû 2008 - 20:52

Prophéties Obscures

3 de tes textes touchent la Prophétie du Phénix et des différentes lectures qu'en ont faites la Princesse Royale Mâsila Bhosale "Prophetic-Vision" (H,TH,SF,F,4, Blood Red Crest), le Seigneur Barhudin Bogdanovic "Guide-in-the-Dark" (H,TH,SL,M,4, Society of Nidhogg) et "Reads-the-Signs" (M,TH,CG,F,5).

Les 2 autres prophéties traitent du métis parfait, né de l'union de 2 métis sans difformités (4 juillet 1999).

Il s'agit de:
Vision of Eeyarlagh Twice-Born et Dreams of Guliera Moonsister

Ces textes sont importants, parce que c'est le Margrave qui a la garde du jeune.

Ses parents biologiques sont Courtney Jackson "Prepares-for-War" (M,AH,BG,F,4) et Azaan Dissous "Eclipse-at-Dawn" (M,PH,UK,M,4).
On a longtemps prétendus que ses parents étaient en fait 2 Children of Gaia...
Revenir en haut Aller en bas
Stag
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Lun 1 Sep 2008 - 9:59

Les Rites Secret

Le Masque des Mort

Enseignee a Devil's Pact par l'Uktena, Snake of Thunder, ce rituel obscure consiste a masquer la energie vital au yeux des mort. ceux ci voit la personne effectivement comme etant morte ou plus comme l'un des leurs.

le rituel consiste a banir une parti de son ame dans le shadowland en mangeant le coeur d'un Humain.

par la suite le rituel prend fin lorsqu'on devore le coeur d'un de nos enemies.

on se doit de canceler le rituel (en devorent le coeur d'un enemies) avant 12 mois sinon celui ci devient permanent et la personne meurt, son ame errant a jamais dans ShadowLand
Revenir en haut Aller en bas
Ravenous-Heart
Adren
Adren
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 41
Date d'inscription : 18/02/2007

Feuille de personnage
Breed: Homid Homid
Auspice: Theurge Theurge
Tribes: Fianna Fianna

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Mer 22 Juil 2009 - 21:52

RECHERCHE SUR LES SUCCUBES PAR DEVIL'S PACT

ALALICH



représentent la déchéanche et la luxxure, cette sucube prend souvent l'aspect d'une jeune écolière pour que les hommes se laisse tenter a leurs plus bas instint. Elle fut capturer par le seigneur Devil's Pact dans une chambre de motel de miami.

sa représentation physique est souvent la protituti0on juvenile, payé par des vieux riche hommes d'affaire

_________________
Aut pax aut bellum : Either peace or war
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gnragnarok.com
Ravenous-Heart
Adren
Adren
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 41
Date d'inscription : 18/02/2007

Feuille de personnage
Breed: Homid Homid
Auspice: Theurge Theurge
Tribes: Fianna Fianna

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Mer 22 Juil 2009 - 22:07

LES 8 SUCUBES


de gauche a droite : Alalich, Keshen, Melkia, Alicia, Félacia, Rhya, Chastity, Frighya

le brood d'Alalich, les 8 écolières de l'enfer on leur domaine dans le royaume des cauchemares. Elle préconise les pêcher capiteaux tel que la gourmandise, la luxure et la paresse.

il se votre dans les hotel 5 étoiles et les casino de la ville mais aussi sur le bord de la plage a prendre dans leur toile les touriste







_________________
Aut pax aut bellum : Either peace or war
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gnragnarok.com
Ravenous-Heart
Adren
Adren
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 41
Date d'inscription : 18/02/2007

Feuille de personnage
Breed: Homid Homid
Auspice: Theurge Theurge
Tribes: Fianna Fianna

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Lun 17 Aoû 2009 - 1:17

Dans ses texte je confinerais mes recherché sur les succubes, dans mon ultime tentative de retrace le royaume d’Alalich dans le Dreamzone et de décorompre celle ci et la ramener du côté du Wyld.

Commençons par le tout début, selon le christianisme, les succubes seraient des descendants de Lilith, la première femme d’Adam. Celle qui fut créé en même temps que celui-ci et qui ce rebella contre le tout puissant. Dans la mythologie grecque, Lilith représente la déesse de la lune sombre (Artémise étant la déesse de la pleine lune et Hectare du Croissant de Lune). Dans les légendes mésopotamiennes elle est vue comme étant le symbole de la fertilité et de la terre qui protège les enfants et aides les récoltes. Dans la Mythologie Juive et Arabe, elle est connue comme un succube, une femme démoniaque qui chasse les hommes pour les séduire et leur absorbé leurs force vital par un baiser. Les mères juive croit que celle-ci emporte les enfants pour les dévoré ou en faire d’autre succube ou incube.
Donc en se basant sur c’est fait, certaine ancienne société on crue que certaine était bienfaitrice.

Cette extrait de la bible, expliquerait comment Lilith fut «créer»


Citation :
When the Almighty created the first, solitary man, He said: It is not good for man to be alone. And He fashioned for man a woman from the earth, like him (Adam), and called her Lilith. Soon, they began to quarrel with each other. She said to him: I will not lie underneath, and he said: I will not lie underneath but above, for you are meant to lie underneath and I to lie above. She said to him: We are both equal, because we are both created from the earth. But they did not listen to each other.
When Lilith saw this, she pronounced God's avowed name and flew into the air. Adam stood in prayer before his Creator and said: Lord of the World! The woman you have given me has gone away from me. Immediately, the Almighty sent three angels after her, to bring her back.
The Almighty said to the Angels: If she decides to return, it is good, but if not, then she must take it upon herself to ensure that a hundred of her children die each day. They went to her and found her in the middle of the Red Sea. And they told her the word of God. But she refused to return. They said to her: We must drown you in the sea. She said: Leave me! I was created for no other purpose than to harm children, eight days for boys and twenty for girls.
When they heard what she said, they pressed her even more. She said: I swear by the name of the living God that I, when I see you or your image on an amulet, will have no power over that particular child. And she took it upon herself to ensure that, every day, a hundred of her children died. That is why we say that, every day, a hundred of her demons die. That is why we write the names Senoi, Sansenoi and Semangloph on an amulet for small children. And when Lilith sees it, she remembers her promise and the child is saved.

Donc il serait plausible de pouvoir créer ses talismans, des Talent de protection contre Lilith. Les Anges Senoi, Sansenoi et Semangloph son le lien de pouvoir pour faire des runes de protection contre Lilith et ses enfants.


_________________
Aut pax aut bellum : Either peace or war
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gnragnarok.com
Ravenous-Heart
Adren
Adren
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 41
Date d'inscription : 18/02/2007

Feuille de personnage
Breed: Homid Homid
Auspice: Theurge Theurge
Tribes: Fianna Fianna

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Mer 26 Aoû 2009 - 22:31

La croyance dans la possibilité de relations sexuelles entre un esprit (ou un Bane de surcroit ) et un mortel, homme ou femme, est très ancienne et présente sur la Terre entière. On n'a qu'a penser a mon Mentor, See Throuth Blindness serait un métis née d'une t'elle union.
Dans la mythologie grecque, le fruit d’une telle union étrange était un demi-dieu. Avec l’arrivée du christianisme, ces choses ont pris un aspect plus sombre. Les incubes et les succubes ont été considérées comme démoniaques.

Le mot « incube » vient du latin et désigne « ce qui se couche dessus ». La « succube » est celle qui se couche dessous. L’incube est regardé comme le démon qui débauche les femmes, la succube débauche les hommes.

Les érudits de l’église ont beaucoup débattu de la nature des incubes et des succubes et du péché commis à leur contact. Certains ont déclaré qu’il s’agissait du même démon, asexué à la base, car inhumain, qui pouvait devenir incube pour coucher avec une femme et devenir succube pour coucher avec un homme car les Banes ou les esprit en général n'on pas vraiment de sexe attitré.

Ils pensaient aussi que le diable pouvait ainsi recevoir, sous forme de succube, la semence d’un homme souvent pendant son sommeil, et ensuite, sous forme d’incube, la transmettre à une femme et ainsi lui faire concevoir un enfant. D’autres érudits de l’église croyaient que les démons pouvaient avoir des enfants, et qu’ils l’avaient fait, c’est ainsi que l’Antéchrist fut conçu par un démon et une sorcière. On a retrouvé ce thème de nos jours dans Rosemary’s Baby, le livre et le film.

Ma propre théorie du parfait métis rejoint celle de l'anti-christ, les deux métis ayant concus celui ci aurait fait l'usage d'une succube pour transmettre la semence et permettre a ce que le parfait métis, l'anti-christ de la mythologie garou vienne au monde.

L’idée du démon-amant apparaît chez de nombreux auteurs, l’un d’entre eux, Jori-Karl Huysmans et un de ceux qui en parle le mieux dans son excellent livre « La-Bas ». Huysmans nous donne dans ce livre une image du Satanisme comme il était pratiqué dans le Paris des années 1890, beaucoup de ce qui est décrit dans ce livre est basé sur des faits. des fait qui on doit se rappeler était pratiqué par des mortel hautement influencé par le wyrm.

Durtal, le héros du livre est l’amant d’une femme marié, madame Chantelouve , qui est secrètement sataniste. Elle se vante devant lui de posséder certains pouvoirs. Si elle désire un homme, elle n’a qu’à penser fixement à lui avant de se coucher, ensuite elle pourra le rejoindre en rêve sous la forme qu’elle choisira. Ce pouvoir dit elle à Durtal horrifié lui a été donné par le maître Sataniste, un prêtre défroqué nommé Canon Docre. Plus tard elle emmène Durtal à une messe noire conduite par Canon Docre, mais rendu malade par ce à qui il assiste, Durtal rompt tout lien avec madame Chantelouce et son influence démoniaque. Ces relations avec un incube sont particulièrement intéressante car elles rappellent d’autres beaucoup plus anciennes dont Huysmans n’a peut être pas eu écho, car provenant d’Angleterre. Les texte de Huysmans après analyse démontre simplement que cette chère madam Chantelouve était une black Spiral Dancer et que celle ci voulait le convertir en fomori.

Dans le vieux texte de Thomas Middleton « The Witch », dont Shakespeare a tiré le chant « Black Spirits » pour Macbeth, une des sorcières dit :

"What young man can we wish to pleasure us,
But we enjoy him in an Incubus ?"

Une grande partie de savoir de Middleton en matière de sorcellerie est tirée du livre de Reginald Scot « Discoverie of Witchcraft » dans lequel Scot décrit les effets de l’onguent des sorcières de Giovanni Battista Porta : « Dans la nuit, éclairé par la lune, Elles semblent voler dans les airs, s’amuser, s’embrasser et avoir des relations avec ceux qu’elles aiment et désirent le plus ».

Il n’est pas fait mention d’onguent des sorcières dans « la-Bas » de Huysmans, mais la possibilité de tels expérience via l’autosuggestion s’imagine sans mal. Si l’on considère les expérience sexuelles sous l’effet de drogues hallucinogènes, il y a des sorcières mexicaines qui utilisent un onguent nommé toloachi. Elles disent qu’une femme qui l’utilise n’a pas besoin d’homme. Sa composition est secrète, mais un de ses ingrédient principal est la Datura Tatula, une plante proche de la Datura commune.
ce onguent une fois awakené donne un effets tel que les phéromone garou.

Ce genre particulier d’hallucinations ou d’expérience rêvées me semble être la base réelle de toutes ces histoires d’incubes et de succubes, sans qu’il y ait le moindre lien avec les démons et les diables. Cela surprendra le lecteur d’apprendre que le phénomène des incube et des succube est toujours d’actualité, un amis occultiste, m’a relaté une expérience de ce genre qui lui a été soumise.

Un couple marié lui a demandé de les aider à chasser un esprit de la ferme où ils vivaient. Il n’est pas possible de donner trop de détails pour plusieurs raisons, mais mon ami s’est rendu chez eux et a essayé sincèrement de leur apporter son aide. Le phénomène arrivait de temps à autre, et le mari avait déjà demandé à des médiums et des spirites de l’aider mais sans succès. Sa jeune et belle femme semblait attirer le phénomène, et mon ami est arrivé à la conclusion qu’un esprit lié à la terre était obsédé par elle.

Cet esprit a eu l’occasion de prendre possession de la femme et de s’exprimer par sa bouche, il a donné des détails sur sa vie sur terre et a mis mon ami au défi de le chasser.

Et en effet, mon ami n’arrivait à faire aucun progrès, car il n’arrivait pas à obtenir la collaboration de la femme qui trouvait toujours une autre excuse pour ne pas suivre ses directives.

En l’absence de son époux il lui a parlé, et elle a admit ne pas vouloir se débarrasser de l’entité, car, dit-elle, elle venait comme un amant et lui donnait un plaisir sexuel qu’aucun homme ne lui avait jamais donné.
Mon amis fut choqué et dégoûté par les détails confessés par la femme. Il n’en dit rien à l’époux, à part qu’il ne pouvait rien faire de plus que d’abandonner l’affaire. Lorsqu’il m’a donné les détails de l’histoire on voyait qu’il était traumatisé, et il m’a dit que sa santé avait pâti de ce qu’il avait vu et entendu. Et il à mis quelque temps encore à se rétablir complètement.

Une telle histoire entraîne différentes questions, occultes et psychologiques. Des psychiatres ont rencontré ce genre de phénomènes, parfois associées à des cas de supposés vampirismes.

Des relations sexuelles avec le diable, ou avec un amant-démon, étaient souvent « confessés » par les sorcières d’après ce qu’on lit dans les minutes des anciens procès en sorcellerie. Un grand nombre de ces confessions étaient tout simplement arrachée sous la torture. Mais la confession de la sorcière écossaise Isobel Gowdie fut volontaire, elle s’est dénoncée, et fut pendue. Ses motifs pour agir de la sorte ne sont pas connus, mais sa confession est très détaillée et décrit une relation sexuelle avec le Diable. Elle dit qu’il était dur et froid.

Ce détail du diable froid est souvent trouvé dans les confession des sorcières à différents époques et endroits. Par exemple en 1616 Sylvanie de la Plaine, une sorcière du pays de La Bourde a dit que le membre du Diable était comme celui d’un étalon, et lorsqu’il pénétrait, il était froid comme de la glace tout comme son sperme, et lorsqu’il ressortait il brûlait comme s’il était de feu. Cette description est conforme à celles faites un grand nombre de fois dans toute l’Europe, et les détails du pénis et du sperme glacé du Diable ont intrigué de nombreux auteurs contemporains. Margaret Murray croyait que cela pouvait s’expliquait si le Diable était un homme en habit rituel, portant un masque cornu, un costume de peau qui couvrait entièrement son corps et doté d’un phallus artificiel.

Cette explication, est la clef de bien des histoires de copulation avec le Diable. Le « Diable » d’un coven était un homme jouant le rôle du Dieu cornu. Avoir un rapport avec lui était un rite religieux, voilà pourquoi un phallus artificiel était utilisé. Le Grand Dieu Pan était toujours apte, il n’était pas sujet aux défaillance humaine. Le Frisson qu’un femme pouvait ressentir lorsque le phallus froid la pénétrait, était suffisant pour provoquait l’illusion d’un sperme glacé.

Dans de nombreuses descriptions de relations sexuelles entre incube ou succube avec un humain on insiste souvent sur le plaisir intense que cela procure. Après 1470, il n’en est plus question, on ne » parle plus que d’horrible et dégoûtante histoires. Dans les description du sabbat des sorcières, les autorités ont réalisé que cela ne devait pas faire envie. Les supposées sorcières devaient sous la torture admettre toutes les horreurs qui sortaient de l’imaginations de ces célibataires frustrés et sadiques.

Les auteurs du « Malleus Maleficarum » sont particulièrement intéressés par le détail des relations sexuelles avec les démons. Ce livre publié pour la première fois vers 1486, fut le premier manuel officiel de persécution des sorcières. On y trouve une description désagréable de copulation entre une femme et un incube et on peut y voir la possibilité que l’autosuggestion soit responsable de ces « rapports ». Ils disent que dans tous les cas qu’ils connaissent, la sorcière a vu le diable. « Mais selon certains, les sorcières ont souvent été vues couchées nues sur le dos dans les bois ou les champs dans une position permettant la copulation et l’orgasme, en observant leurs mouvement il était évidant qu’elles copulaient avec une incube démoniaque invisible, si ce n’est, en de rares cas, une vapeur noires de la taille d’un homme qui montait dans le ciel à la fin de l’acte ».

Dans l’atmosphère moyenâgeuse où les relations sexuelles équivalaient au péché on ne pouvait comprendre ces scènes que par l’intervention d’un démon, celui qui était dans l’esprit de la femme et du témoin. Des descriptions de relation entre un homme et une succube sont moins fréquentes. Lorsqu’on en trouve, elles sont de l’ordre des histoires d’incubes. La succube prend la forme d’une femme très belle, mais son vagin est glacé et parfois son amant constate que ses jambes se terminent par des sabots. Là encore les plus anciennes histoires parlent de démones magnifiques et passionnées qui apparaissent aux prêtres et aux ermites pour les tenter, et elles y parviennent souvent. Le pape Sylvestre II (999-1003) est un Pape qui est dit avoir été secrètement sorcier et la légende raconte qu’il avait des relation avec une succube nommée Meridiana qui était son esprit familier.

Le corps glacé des succubes doit provenir des description faites des incubes, car la majorité des histoires de succubes parlent d’être diaboliquement séduisante prenant la forme de courtisane ou de prostituée pour séduire les hommes. L’origine de beaucoup de ces histoires semble venir de rêves érotiques qu’ont les hommes. La plupart de ces rêves sont agréables, mais si l’on se sent coupable et si la peur du péché intervient, les phantasmes deviennent sombres et le rêveur passe dans le monde du cauchemar.

_________________
Aut pax aut bellum : Either peace or war
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gnragnarok.com
Ravenous-Heart
Adren
Adren
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 41
Date d'inscription : 18/02/2007

Feuille de personnage
Breed: Homid Homid
Auspice: Theurge Theurge
Tribes: Fianna Fianna

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Mer 2 Sep 2009 - 15:57

les Fée et les Succubes


Les fées ne sont pas étrangères à cette conception de la succube. Suivant la définition de Thesaurus, la fée est un “personnage féminin imaginaire, doté de pouvoirs magiques, et censé influer sur le monde des vivants”.

Contrairement à la croyance qui veut que la fée soit bonne par nature, (les Unseelie) la fée incarne en fait, comme son homologue chamanique, une nature ambivalente, qui la fait sorcière dans son versant maléfique (dans le sens “Qui apporte la maladie ou la mort”). Il existe bien une Fée Carabosse, ainsi qu'une fée Morgane. Son ambivalence est bien attestée au travers de la Befana.

Morgane qui fut longtemps cité dans plusieur texte peut trèes bien être l'une de ses Unseelie qui se raproche de la sucubes

Le nom de Morgane la lie peut-être aux morgan/morgen, fées des eaux séductrices et dangereuses du folklore britannique.

Morgane a perduré en France sous le nom de fée Margot et l’on trouve un peu partout en France des « Caves à Margot », des « chambres de la fée Margot », des « fuseaux de Margot » ou des « Roche Margot »

Sainte Marguerite, représentée « issourt » du dragon comme à Luceram, ou avec à ses pieds le dragon-vouivre symbolisant les forces telluriques, pourrait avoir emprunté certaines de ses caractéristiques.

Morgane est la femme de Gargantua dans certains contes populaires, et sa marraine chez Rabelais ; elle porte comme lui un devantiau (sorte de tablier) dans lequel elle transporte des pierres. Selon le folkloriste Henri Dontenville, les sonorités MeReGue de Morgane et GueReGue de Gargantua se répondent. Tout comme il y a de nombreux Monts « Gargan », il y a des monts (Morgon, Margantin, Mercantour...), des rivières (Morgon, Mourgon, Morge, Mourgues...), des fontaines de la Mourgue qui pourraient lui devoir leur nom.

Le Morgant Maggiore de Pucci (fin du XVe siècle) conte les exploits d’un géant Morgante, ou Morgant, Morgan.

La transcription de son nom en Morgue la lie parfois à la Mort.

Morgane a une place dans les mouvements contemporains de renaissance celtique. Le Manuscrit des Paroles du Druide sans nom et sans visage, la dit « Mère Grand, Morgan, Celle-qui-sait-la-vuipre, Bel-Terre, la Noire, la Dame de Sous-Terre, et tant d’autres noms… »

-----------------------------


L'áyami et la fille de l'esprit de la forêt

Mircea Eliade, dans son ouvrage Le Chamanisme, cite le témoignage d'un thurge uktena, qui parle de son áyami, c’est-à-dire de son esprit protecteur :

« Un jour je dormais sur mon lit de souffrances lorsqu'un esprit s'approcha de moi. C'était une femme fort belle (...) Elle me dit "Je suis l'áyami de tes ancêtres, les chamans. Je leur ai appris à chamaniser ; maintenant, je te l'apprendrai à toi (...) Je t'aime. Tu seras mon mari et je serai ta femme. Je te donnerai des esprits qui t'aideront dans l'art de guérir." (...) Consterné, je voulus lui resister. "Si tu ne veux pas m'obéir, tant pis pour toi. Je te tuerai." (...) Je couche avec elle comme avec ma propre femme (...) Elle se présente parfois sous l'aspect d'une vieille femme ou d'un loup, aussi ne peut-on la regarder sans frayeur. D'autres fois empruntant la forme d'un tigre ailé, elle m'emporte pour me faire voir diverses régions (...) A l'époque où elle m'instruisait, elle venait toutes les nuits (...) »
Il cite également Sliepzova, concernant les Iakoutes de Sibérie :

« Les Maîtres et les Maîtresses des Abassy du monde supérieur ou inférieur apparaissent dans les rêves du Thurge, mais ils n'entrent pas personnellement en relations sexuelles avec lui : c'est réservé à leurs fils et à leurs filles. »
Roberte Hamayon dit à peu près la même chose concernant « la fille de l'esprit de la forêt ». Dans le chamanisme des Bouriates de Sibérie, l'esprit de la forêt est représenté par le Grand Cerf. C'est lui qui donne la chance à la chasse, c’est-à-dire que c'est lui qui pourvoit les tribus en gibiers. La forêt est en effet Bajan Xangaj, « Riche-Rassasieur » ; elle est généreuse mais aussi impitoyable, témoin de son ambivalence. Or les Theurge ou les chasseurs n'ont qu'exceptionnellement à faire à lui. La plupart du temps ils sont engagés avec sa ou ses filles. Celle-ci est une coureuse de chasseurs. Elle leurs apparaît la nuit en rêve ou à la chasse en imagination.

« Elle est toujours très belle et le plus souvent nue, séductrice et exigeante (...) attendant de lui, en échange du gibier, les plaisirs humains : ceux de l'amour, des contes et des chants. »
Pour le theurge, il existe une véritable union maritale avec elle, un mariage surnaturel, conjointement à son union terrestre. Elle peut apporter le gibier pour le chasseur et l'enseignement pour le theurge. Mais elle apporte aussi la folie et la mort pour le chasseur qui se laisse trop envahir par elle, et la mort pour le theurges'il refuse de s'unir à elle.

Bien que les relations sexuelles avec l'esprit féminin de la sur-nature pendant les rêves soient une constante dans le chamanisme sibériens, l'élément important est celui de l'initiation du theurge par celle-ci. C'est elle qui, esprit protecteur principal, choisissant le theurge, donnera à celui-ci les esprits auxiliaires qui lui obéiront et l'assisteront.

_________________
Aut pax aut bellum : Either peace or war
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gnragnarok.com
Ravenous-Heart
Adren
Adren
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 41
Date d'inscription : 18/02/2007

Feuille de personnage
Breed: Homid Homid
Auspice: Theurge Theurge
Tribes: Fianna Fianna

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Mer 2 Sep 2009 - 16:15

Psychanalyse de la sucube

Ernest Jones
Pour Jones, l'incube et le succube se manifestent dans les cauchemars et traduisent l'effroi devant des désirs sexuels refoulés, notamment des désirs incestueux. La croyance aux incubes et aux succubes seraient une forme de sauvegarde de la conscience, permettant notamment de transférer sur autrui, à savoir un démon, l'origine des désirs sexuels. Ainsi la culpabilité générée par les conflits inconscients serait épargnée au sujet, de même que la peur excessive liée aux jugements.

selon lui, une théorie serait a prévaloir que les désire incestueux ( la premiere lois de la lithanie, garou should not mate whit garou) pourait apres avoir été enfrain a plusieur reprise donner manifestation a un esprit du wym qui serait affilier a la succubes. même si ce petit esprit anodin n'est qu'un encrage pour permettre a l'une d'elle de puissé de cette culpabilité et de ce désire refoulé. ce petit esprit sans être une succube a part entièere serait un STIRGE, un familier de ceux ci


Georges Devereux
Pour Devereux, en parlant plus particulièrement des rapports entre déesses et humains, les amours surnaturels sont liés à des fantasmes d'inceste mère-fils, forme plus rare mais bien plus forte que celui entre père et fille. La déesse est substituée à la mère ce qui rend le fantasme plus tolérable et en permet une meilleure élaboration.
Le drame des amours surnaturels vient du drame de la dégénéresence des Dieux par le biais de ces unions, façon de dire le franchissement des frontières généalogiques liés à l'inceste.

Pour le mortel, les malheurs proviennent de la crainte d'être foudroyé par Zeus (peur de la castration par le père), mais aussi de la crainte de l'impuissance liée au coït avec la déesse. Le mortel n'est pas au bout de ses peines, qu'il soit infidèle à la déesse, ou qu'il refuse ses avances, son sort n'est guère enviable : “les amants (...) mortels s'en trouvent physiquement amoindris, d'une façon qui rappelle la castration” : impotence, sénilité, paralysie, claudication, cécité ...

par ici on constante les déformation physique que tout les métis on

L'amant mortel est en plein complexe d'Œdipe. Pour Devereux, il est plus couramment admis et moins dangereux pour une femme de réaliser ses désirs œdipiens en se liant à un homme plus âgé qu'elle : son épanouissement sexuel n'en est pas en danger pour autant.

Concernant la grande beauté des déesses, dont aucune femme mortelle ne peut rivaliser, elle génère ainos, la terreur, la mort. C’est-à-dire que cette beauté a un caractère intolérable. D'un point de vue psychanalytique, Devereux lie cette notion à celle de l'imago infantile de la mère.

au yeux des garou, nos ainée , les RHYA nous apparaisse comme beau et fort et exemple a suivre et sauvant son tenter de se laiser aller dans de telle relation en ayant comme seule pensée que les garou son maintenant infertile... il n'est pas rare de nos jours de voire de tel échange plus fréquent et que certain ragabash discute de la viabilité de cette premièere rèegle...

un autre outils du wyrm par le biait des rêve que travaille les succubes a nous laisser convertir au wyrm mais surtout au eater of soul


Michel Collée
Pour Michel Collée, le succube (et l'incube) sont des figures qui posent la question des rapports sexuels avec les endormi(e)s, “de l'abolition de la volonté, de l'irresponsabilité, et de la conscience du sujet”.Elles sont des fantasmes et des projections.

jen conclu ici usage des pheromone garou contre les homid, grace a elle tout garou pourait mater avec eux sans résistence un peut comme le ferait les parfun des succube sur un garou ou meme certain esprit.

_________________
Aut pax aut bellum : Either peace or war
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gnragnarok.com
Ravenous-Heart
Adren
Adren
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 41
Date d'inscription : 18/02/2007

Feuille de personnage
Breed: Homid Homid
Auspice: Theurge Theurge
Tribes: Fianna Fianna

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Mer 2 Sep 2009 - 20:05

Le Brood de Lilith


Lilith est vraisemblablement l’écho d’un démon femelle sumérien, puis babylonien, Lilitû ou Ardat Lili. Ses traits dominants sont déjà son caractère aérien, sa sexualité et sa fécondité sans limite. Considérée comme un démon dévorateur, elle est liée à Déesse mère. Déesse-serpent, déesse ailée (donc alliant les caractères chtonien et aérien), pour Marija Gimbutas elle correspond à la Déesse mère dont on retrouve la trace depuis le paléolithique supérieur. Elle serait présente dans l’épopée de Gilgamesh, Gilgamesh et le saule, sous le nom de Lillaka, récit dans lequel elle se rapproche de la déesse Inanna (Astarté). On la retrouve également dans la « déesse-aux-serpents » de la civilisation minoenne, mais également sous les traits d’Isis, la déesse ailée de l’Égypte ancienne.

Elle aurait été reprise par la tradition juive aux temps de la captivité de Babylone. Aux temps bibliques, elle est une représentation symbolique du matriarcat préexistant au patriarcat, mais finalement supplanté par l’avènement de ce dernier.

Lilith L'Incarna du Wyrm


Lilith surpasse rapidement les succubes, servantes attitrées du Eater of Soul, sans en être une elle-même. Elle y obtient vite le titre de « Première démone », la préférée du EoS. Mais la Grande maîtresse des servantes appelées succubes n’a par contre aucune autorité sur les démons mâles (beaucoup plus nombreux) placés sous l’exclusive férule des autre facette du Wyrm.

Dans ces profondeurs océaniques où des prières et objurgations multiples tentent de l’y maintenir pour l’empêcher de troubler la vie des Hommes et particulièrement des jeunes Hommes (par définition, encore peu expérimentés), sur terre. Mais ces prières assez efficaces de jour, perdent de leur force au début de la nuit, Lilith, aidée, propulsée par toutes les forces du mal, en profite pour sortir des Abîmes. Les mères et les jeunes mariées, doivent tout faire pour éviter de laisser leur fils et époux seuls aux abords du crépuscule. Car alors, devenus une proie facile pour cette démone, toujours à l’affût, ils seraient entraînés, directement, vers la débauche pour toujours.

Les Succubes : Jaggling Bane


c'est créature au allure des plus alléchante son la pour assouvir les pire désire des hommes (voir plus haut pour plus emple description)

Les Stryges: Gaffling Bane


Les stryges ou striges (du grec strigx, « oiseau de nuit »), sont des démons femelles ailés, mi-femme mi-oiseau, qui poussent des cris perçants. Elles apparaissent dès l'Antiquité dans la croyance romaine (les premiers textes portant sur le sujet ont en effet été écrits en latin et semblent se référer à une ancienne croyance populaire).

Les stryges s'en prennent essentiellement aux nouveau-nés, soit qu'elles sucent leur sang, soit qu'elles les enlèvent de leurs serres crochues... Elles sont pour cela souvent confondues avec les vampires. Elles sont également associées aux cimetières. Selon Pline, elles empoisonnaient les enfants avec leur lait.

Le mot « strige » servit aussi d'injure dans le monde romain.

La déesse Carna, qui veillait sur les gonds des portes des maisons, avait pour fonction d'écarter ces monstres grâce à des incantations magiques.

Les Saxons étaient convaincus que les stryges mangeaient ou suçaient le sang des vivants ; et que pour s'en préserver, il fallait à tout prix brûler celles qu'ils avaient surprises, et en manger la chair.

Chez les arabes, la stryge prend le nom de goule (ou ghole) et se repait de la chair corrompue des cadavres.

mais les styrges les familiers des succubes et que ceux ci repère leur victime pour eux, une fois qu'un styrge a bu du sang d'un vivant nimporte qu'elle succube poura utilisé ses pouvoir contre cette personne, Les Styrges peuvent souvent passé pour une succubes au yeux des inculte

_________________
Aut pax aut bellum : Either peace or war
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gnragnarok.com
Ravenous-Heart
Adren
Adren
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 41
Date d'inscription : 18/02/2007

Feuille de personnage
Breed: Homid Homid
Auspice: Theurge Theurge
Tribes: Fianna Fianna

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Mer 2 Sep 2009 - 22:01

Le Dream Zones


le dream zone est le lieu ou plusieur créature autant du Wyld que du Wyrm y on résidence et que les loi sont très étrange. Une parti du Dream Zone m'intéreste plus particulièrement est la parti Cauchemardesque de celui-ci. Car c'est a cette endroit que le domaine de Alaliche et de autre bane sous ma sauvegarde.

pour mieux comprendre les cauchemar j'ai du longuement discuter avec Quéfa le Chevillon et voici les informations que celui ci a bien voulu me transmettre :

La structure du cauchemar chez l'enfant selon lui ...

Il s’agit ici de considérer la structure de base du cauchemar chez l'enfant et d’en étudier ses quatre parties.

Il faut remarquer que même si certains constituants ne sont pas tous présents dans le cauchemar, ils se succèdent toujours ainsi, et s’ordonnent donc selon une structure hiérarchique : il est manifeste que la sphère d’action de l’agresseur est de plus en plus menaçante et lourde de conséquences, on parle alors de gradient d’intensité et la marge de manœuvre de la victime est de plus en plus réduite.

Si les neuf constituants n’apparaissent pas tous, c’est que bien souvent les cauchemars sont des récits lacunaires.Ces lacunes s’expliquent par des omissions (ou dégradations du souvenir) qui ont été refoulées, ou par des oublis tout simplement.

Généralement, les éléments initiaux et finaux sont conservés ce qui est explicable par la similitude entre différentes variantes, les séries (ou constituants intermédiaires) sont alors "effacées" ; on peut expliquer également l’absence de constituants par le fait que le sujet se réveille avant la fin.

Il faut également prendre en compte les actions défensives de la victime cherchant à contrecarrer les actions de l’agresseur. Chez certain kindfolk, le kinfecth peut agir pour protèger celui ci.

Constituants initiaux du cauchemar

La première scène indique souvent comment victime et agresseur se rencontrent. Ce constituant est un constituant indispensable à l’intelligibilité du récit : irruption, approche, poursuite ou capture ?

L’agresseur fait irruption chez la victime : Il faut faire remarquer d’emblée que ce constituant peut être nuancé. Il peut y avoir un seul agresseur face à plusieurs victimes (généralement cela est dû à une dissociation du sujet en plusieurs personnes), voir plusieurs agresseurs face à une seule et même victime. Dans ce cas, l’agresseur est dissocié. Généralement, l’agresseur fait irruption dans un lieu connu de la victime (sa maison) ; ou alors, la victime entre directement dans le repaire de l’agresseur. L’agresseur peut faire irruption sous une forme déguisée afin de détourner l’attention de la victime ou d’endormir sa méfiance. Par ailleurs, autre subterfuge, l’agresseur peut se cacher pour mieux préparer sa mise en scène.

L’agresseur s’approche de la victime : En plus du fait que l’agresseur s’approche, il faut signaler la possibilité que la victime puisse chuter, ce qui facilite le jeu de l’agresseur. La chute symbolise généralement l’impuissance de la victime à pouvoir s’opposer à l’agresseur d’où la présence d’un obstacle favorisant la stratégie de l’agresseur.
L’agresseur poursuit la victime : Il est à faire remarquer que lorsque l’agresseur fait irruption, le constituant de la poursuite n’est presque jamais présent dans le récit.

Déplacements de la victime par l’agresseur

L’agresseur s’empare de la victime (ou d’un objet de valeur personnifié) : on peut indiquer que si le récit met en scène une capture de la victime par l’agresseur, il y a nécessairement une approche de l’agresseur. Généralement, et d’après diverses études, le motif de l’enlèvement se trouve dans les récits où l’agresseur a fait irruption chez la victime.
L’agresseur transporte la victime dans son repaire : il existe une variante assez répandue où la victime va sans le savoir dans le repaire même de l’agresseur : cela peut être une forêt, ou tout au moins dans un lieu sombre. Dans ce cas de figure, la victime s’expose de sa propre initiative au danger.

La victime se libère : pour que la victime se libère, il faut nécessairement qu’il y ait eu capture. Il peut intervenir un auxiliaire, mais, cela peut ne pas se concrétiser et la victime peut tenter de se libérer. Par ailleurs, il faut rechercher comment la victime arrive à se libérer, y a-t-il confrontation directe ou indirecte avec l’agresseur ? Y a-t-il emploi de ruse et donc, interventions discrètes ?

L’apparition d’auxiliaires : outre le fait qu’un auxiliaire peut aider l’agresseur, il joue un rôle mineur dans le déroulement du récit et généralement, son apparition est tardive : un auxiliaire intervient toujours après la capture ou une libération momentanée de la victime suite à une capture, une explicitation du danger : nœud fondamental du récit. Une personne secondaire apparaissant au début du récit sera soit considérée comme une autre victime, soit comme un autre agresseur : il faut nuancer toutefois ce propos dans la mesure où un auxiliaire jouant le rôle de victime peut devenir agresseur et vice et versa, ou encore un auxiliaire peut avoir une rôle neutre, soit qu’il ne répond pas à l’appel de la victime, soit qu’il ne soit pas en capacité de l’aider.

souvent certain garou présent dans Dreamzone peuvent aidée celui ci avec des gift...

L’agresseur réduit la victime à l’impuissance

Cela peut passer par l’enfermement de la victime dans une cave, symbolisant la prison et donc la réduisant à l’impuissance. On peut également considérer cet enfermement comme un sévice mineur, mais plus forte que si l’agresseur impose à la victime de retirer ses habits (symbole de l’intégrité de la personne qui s’amenuise, mais cela est moins dévastateur que d’être emprisonné). Enfin, plus la victime est réduite à l’impuissance, plus elle sent augmenter sa détresse, ce qui intensifie corrélativement la tension du cauchemar.

Menaces / sévices / mise à mort

Le lieu où cela se produit est communément appelé la scène principale d’agression, cela ne désigne pas nécessairement le repaire de l’agresseur, car dans certains récits, l’agresseur ne transporte pas sa victime dans son repaire, et cela peut se dérouler au domicile de la victime. La portée symbolique de la scène d’agression est très symbolique lorsque le récit n’est pas trop lacunaire.


L’agresseur inflige des sévices à la victime : avant que l’agresseur mette à mort la victime, généralement, des menaces verbales sont proférées, voire plus grave l’agresseur exécute des tentatives de meurtre non achevées.

L’agresseur met à mort la victime : ce constituant est à nuancer. En effet, la mise à mort peut ne pas clore le récit et l’agresseur peut continuer en capturant une autre victime. On dit qu’il y a amplification dramatique du récit.

L'imaginaire du cauchemar

Deux thèmes s'entremêlent de différentes façons autour de la notion de cauchemar : celui de la mort et celui de la chevauchée infernale. Ces deux thématiques, illustrées la plupart du temps par le sentiment d'oppression sur la poitrine, sont ressenties par le rêveur comme une association d'une angoisse extrême et d'un sentiment d'impuissance, à l'égard d'un Autre qui a pris le sujet comme "monture" : le rêveur est pris au piège par un destin qu'il ne contrôle plus, et qui est aux mains d'un Autre que lui.

_________________
Aut pax aut bellum : Either peace or war
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gnragnarok.com
Ravenous-Heart
Adren
Adren
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 41
Date d'inscription : 18/02/2007

Feuille de personnage
Breed: Homid Homid
Auspice: Theurge Theurge
Tribes: Fianna Fianna

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Sam 5 Sep 2009 - 2:36

Ceci étant dit, il est claire que la spécialité de Quéfa le chevillon est de faire peur au enfant, son expertice se raportait seulement dans ce domaine et uniquement celui ci.

Une chose est claire est que le DREAMZONE est parsemé de DOMAINE lier au triat, (Wyld, Wyrm et Weaver) et que particulièerement dans les hémisphère représentent des cauchemar ( sphère qui flotte au teinte noire ) certain Seigneur s'approprit un type de rêve ou de cauchemar.

Les DreadLords comme je les nommerait son des esprit ou des Bane ayant mains mise sur un type particulier de cauchemard. Chaque type de cauchemard a engendré chez les homids une Phobie. Donc ils serait concevable de stipuler que plus la phobie est répendu chez les homid, plus sa reflextion dans le DREAMZONE est forte.

Prenon par exemple Lyvoilt, esprit corrompu par le wyrm qui s'apparente a Quéfa le Chevillon mais qu'au lieux d'instauré des cauchemard au enfant, celui ci les incite plutot au Terreur Nocturne et qui a fait de son domaine la peur du noire. Donc plus les enfant devanait Achluophobe, plus son domaine s'agrandisait. Celui ci était aussi un esprit instructeur auprès des BSP pour des Gift de peur ou qui avait attrait a l'obscurité. Il est toujours sous ma bonne garde et sera comme Alalich décorompu

Le Domaine des Succubes telle Alalich est celui de la peur être faible chez l'homme, connue comme étant l'Asthénophobie, celle ci comprend surtout la peur de ne pas être assez performent au lit, de ne pas savoir combler son épouse, d'être infertile ou anxiété masculine général. Étrangement c'est arriver du weaver et du viagra qui a diminuer l'étendu de ce domaine dans DREAMZONE.

_________________
Aut pax aut bellum : Either peace or war
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gnragnarok.com
Ravenous-Heart
Adren
Adren
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 41
Date d'inscription : 18/02/2007

Feuille de personnage
Breed: Homid Homid
Auspice: Theurge Theurge
Tribes: Fianna Fianna

MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   Sam 9 Oct 2010 - 20:12

jf update Unscrupulous le Bâton de souffrance et les facette du rats ainsi que les info sur les dragon

_________________
Aut pax aut bellum : Either peace or war
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gnragnarok.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les texte des Ombres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les texte des Ombres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Ombres
» Un texte admirable
» Texte qui parle d'un scandale autour du colloque de Montreal VRAI OU FAUX!!!
» Haiti-Séisme, un texte touchant et inspirant de Sasaye
» [Texte] La pluie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Last Days :: The Shadow Medecine-
Sauter vers: